Acheter

Primo de Rivera José-Antonio - Brasillach Robert - Drieu la Rochelle Pierre - Essai de synthèse


Auteur : Primo de Rivera José-Antonio - Brasillach Robert - Drieu la Rochelle Pierre
Ouvrage : Essai de synthèse
Année : 1970 Edition corrigée et augmentée par Virgile André de Rochemaure, juin 2003

Lien de téléchargement : Primo_de_Rivera_Jose-Antonio_-_Brasillach_Robert_-_Drieu_la_Rochelle_Pierre_-_Essai_de_synthese.zip

PREMIERE PARTIE : MORT ET RENAISSANCE MORT DE JOSE-ANTONIO Le jour n’est pas encore levé sur Alicante. Les soldats attendent sous la lueur vacillante d’un lumignon. José-Antonio s’approche et leur dit : « Vraiment vous voulez que je meure ? Qui vous a dit que j’étais votre adversaire ? Celui qui vous l’a dit n’a aucune raison de l’affirmer. Mon rêve était la patrie, le pain et la justice pour tous les Espagnols et particulièrement pour ceux qui sont sacrifiés. Quand on est sur le point de mourir, on ne peut pas mentir. Je vous le répète avant que l’on me tue : je n’ai jamais été votre ennemi. » Quatre jeunes gens se tiennent, dans un renfoncement du mur, devant le peloton. Ce sont quatre phalangistes qui - on ne sait pourquoi - doivent être fusillés en même temps que le chef. José-Antonio va droit à eux, les embrasse avec émotion, en leur disant : « Du courage, garçons, c’est l’affaire d’un moment et cela en vaut la peine. » Tous quatre : « Arriba Espana. » José- Antonio est tombé. Le meilleur homme d’Espagne est mort. Nous sommes le 20 novembre 1936. José-Antonio était emprisonné depuis le 14 mars. L’insurrection en Espagne était générale depuis le 18 juillet. Le Front Populaire était au pouvoir depuis le 16 février de cette même année. MORT DE BRASILLACH -Le Commissaire du Gouvernement Reboul rend hommage à l’intelligence de l’inculpé, à la primauté intellectuelle de l’écrivain, déclare qu’il est un des maîtres de sa génération et… requiert la peine de mort. Il l’obtient. De Gaulle rejette le recours en grâce. Malgré l’intervention de nombreuses personnalités du monde des lettres et la brillante plaidoirie de Me Isorni évoquant André Chénier, le 6 février 1945, un homme voit l’aube se lever au-dessus des murailles du fort de Montrouge. C’est aussi le crépuscule de sa vie. Une salve retentit et se répercute vers la France. On a tué Robert Brasillach. MORT DE DRIEU LA ROCHELLE Il savait maintenant que sa génération ne verrait pas se lever le soleil de l’Europe. Déjà la jeunesse l’avait fui. « Je suis épris du jeu où l’on se hasarde tout entier », avait-il écrit. Il lui fallait maintenant aller jusqu’au bout de son engagement. Le matin même, la justice de l’épuration avait lancé un mandat d’amener contre lui. Il ne voulait pas que la mort lui soit portée par des hommes de police. Il absorba le tube de véronal, ouvrit le gaz et eut peut-être le temps de penser à cette phrase de L’Homme à cheval : « L’homme ne naît que pour mourir et il n’est jamais si vivant que lorsqu’il meurt. Mais sa vie n’a de sens que s’il donne sa vie au lieu d’attendre qu’elle lui soit reprise. » Nous étions le 16 mars 1945. CONTRE L’INTELLECTUALISME Telle fut leur fin. Mais quelle avait été leur vie ? José-Antonio Primo de Rivera, Robert Brasillach, Pierre Drieu La Rochelle, des intellectuels ? Non jamais. Des poètes, des hommes de lettres, des écrivains qui ont choisi une vie à l’opposé de tout intellectualisme. Leur opinion sur les intellectuels est la même que celle de Maurice Barrès lorsqu’il écrit : « … Rien. n’est pire que la chose. Une demi-culture détruit l’instinct sans lui substituer une conscience. Tous ces aristocrates de la pensée tiennent à afficher qu’ils ne pensent pas comme la vile foule. On le voit trop bien. Ils ne se sentent plus spontanément d’accord avec leur groupe naturel et ils ne s’élèvent pas jusqu’à la clairvoyance qui leur restituerait l’accord réfléchi avec la masse. Ces intellectuels sont un déchet fatal dans l’effort tenté par la société pour créer une élite1. » Ou que celle de Georges Sorel : « Les intellectuels ne sont pas, comme on le dit souvent, les hommes qui pensent : ce sont les gens qui font profession de penser…2 » L’intellectuel est à l’opposé de tout engagement véritable. C’est l’homme qui spécule, qui temporise, qui vaticine, qui humanise les problèmes et les idéalise avec des phrases cosmiques tout autant que peu compromettantes. Il pose des problèmes et s’en va, sans les résoudre. II écrit et n’agit point. L’intellectualisme pur est une lâcheté permanente face à l’homme et à sa vie. Brasillach a bien senti le problème des hommes de pensée, et il a vu la solution pour ne pas sombrer dans cet intellectualisme qui n’est finalement qu’un vide. « Les hommes de lettres sont des espèces de ratés qui écrivent parce qu’ils n’agissent point. Mais parfois, de ce que l’on écrit peuvent surgir la mort, la guerre, la révolution. Comment résisterait-on à pareille ivresse ? » ...

4492 lectures

Voir aussi

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Applebaum Anne - Goulag Une histoire

Auteur : Applebaum Anne Ouvrage : Goulag Une histoire Année : 2003 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Applebaum Anne - Famine rouge

Auteur : Applebaum Anne Ouvrage : Famine rouge La guerre de Staline en Ukraine Année : 2017 Lien de...

Lire la suite

Bouysse Grégory - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Volume 9

Auteur : Bouysse Grégory Ouvrage : Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Volume 9 Histoire du S.O.L, de...

Lire la suite

Wilcock David - La clé de la synchronicité Tome 1

Auteur : Wilcock David Ouvrage : La clé de la synchronicité Tome 1 L’intelligence invisible qui...

Lire la suite

Blanchet Adrien - Les trésors de monnaies romaines

Auteur : Blanchet Adrien Ouvrage : Les trésors de monnaies romaines Année : 1900 Lien de...

Lire la suite

Pégorier André - Les noms de lieu de la France

Auteur : Pégorier André Ouvrage : Les noms de lieu de la France Glossaire de termes dialectaux...

Lire la suite

Mullins Eustace Clarence - Meurtre par injection

Auteur : Mullins Eustace Clarence Ouvrage : Meurtre par injection Année : 1988 Lien de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book