Acheter

Bouysse Grégory - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Hors-série Français sous l'uniforme Allemand Partie 3


Auteur : Bouysse Grégory
Ouvrage : Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Hors-série Français sous l'uniforme Allemand Partie 3 Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme
Année : 2020

Lien de téléchargement : Bouysse_Gregory_-_Encyclopedie_de_l_Ordre_Nouveau_Hors-serie_Francais_sous_l_uniforme_Allemand_Partie_3.zip
Acheter la version papier du livre - Amazon - Lulu

Dans les deux volumes précédents étaient présentés les hommes ayant appartenu à un moment ou à un autre à la Waffen-SS, et principalement aux deux grandes unités composées de Français : la 8. SSFranzösische- Freiwilligen-Sturmbrigade (communément appelée Sturmbrigade « Frankreich ») puis la 33. Waffen-Grenadier-Division der SS « Charlemagne » (ou 33ème Division de grenadiers SS « Charlemagne »). Mais il exista antérieurement une autre grande unité de volontaires français en uniforme allemand : la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme, ou Infanterie-Regiment 638 pour la Wehrmacht. Elle dépendait de la Heer, l'armée de terre allemande. Sa création est une initiative privée, décidée en juillet 1941 par les chefs des partis collaborationnistes à Paris : Jacques Doriot, Marcel Déat, Eugène Deloncle, Pierre Clémenti, Pierre Costantini et Jean Boissel, suite à l'attaque de l'URSS par l'Allemagne. Non reconnue par le gouvernement de Vichy, elle prend la forme d'une association loi 1901 ! A partir de février 1943, elle sera officiellement reconnue d'utilité publique par les autorités civiles et militaires de l’État Français, qui au départ voyait d'un mauvais oeil cette initiative privée des ultras de la Collaboration, tout comme les Allemands, qui freineront initialement le recrutement de la LVF. D'abord limité à 15 000 hommes maximum sur décision d'Hitler, ce chiffre ne sera jamais atteint. Ainsi, en 1943-1944, la LVF était en quelque sorte considéré par l'Etat Français comme un régiment de l'armée française (rappelons que la France n'a plus d'armée après le sabordage de la flotte de Toulon en novembre 1942, et la dissolution de l'armée d'armistice) portant l'uniforme allemand sur le front de l'est. Les volontaires de la LVF étaient donc autorisés à porter un uniforme français quand ils étaient sur le territoire national. Bien entendu, sur le front de l'est, la LVF était militairement subordonnée à l'état-major de la Wehrmacht. Mise sur pied entre juillet et octobre 1941, elle compte près de 2300 hommes en octobre 1941, chiffre qui ne sera jamais atteint à nouveau par la suite. Elle monte en première ligne, et combat devant Moscou début décembre 1941, par des températures et des conditions épouvantables. Décimée par le froid et la maladie plus encore que par les attaques soviétiques, la LVF est retirée du front pour être reconstituée. Désormais, elle sera employée contre les partisans, dans les forêts et marais impénétrables de Russie centrale et Biélorussie, de mai 1942 à juin 1944, participant à plusieurs opérations de grande envergure. Fin juin 1944, l'armée rouge progresse, et la LVF se retrouve à nouveau, par la force des choses, en première ligne. Près de 600 légionnaires combattront en première ligne, à Bobr, tenant tête à des forces en surnombre. Un rapport de l'Armée Rouge parlera de « deux divisions françaises » ! La LVF est chassée de Biélorussie et retraite avec le reste de l'armée allemande vers l'ouest. A travers les trois années de son existence (juillet 1941 à août 1944), la LVF a vu passer dans ses rangs près de 6000 hommes (les chiffres varient de 5800 à 6400). Plus de 500 d'entre eux ont reçu la KVK II. Klasse1, pas loin de 400 la Croix de guerre légionnaire2, au moins 165 ont reçu la Médaille militaire3, jusqu'à 120 ont été décorés de la Croix de fer IIème classe4, 5 ont reçus la Croix de fer Ière classe5, et potentiellement 1 seul a reçu (ou du moins a été proposé) la Croix allemande en or. En août 1944, les légionnaires au repos apprennent qu'ils vont être versés à la Waffen-SS, joignant d'autres français en uniforme allemand, pour former une seule grande unité ! L'on sait désormais que près de 1500 légionnaires ont été intégrés à la Waffen-SS à dater du 1er septembre 1944. Il restait donc potentiellement 4500 hommes, à être précédemment passés dans ses rangs, mais qui, à l'été 1944, avaient déjà été démobilisés, démissionnaires, tués ou blessés à travers les trois précédentes années. Bien entendu, comme pour les deux premiers volumes, il est quasiment impossible à l'heure actuelle de lister tous les volontaires. ...

920 lectures

Voir aussi

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Crowhurst Howard - Le disque de Nebra

Auteur : Crowhurst Howard Ouvrage : Le disque de Nebra Cycles dans le cosmos Année : 2012 Lien de...

Lire la suite

Applebaum Anne - Goulag Une histoire

Auteur : Applebaum Anne Ouvrage : Goulag Une histoire Année : 2003 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Applebaum Anne - Famine rouge

Auteur : Applebaum Anne Ouvrage : Famine rouge La guerre de Staline en Ukraine Année : 2017 Lien de...

Lire la suite

Bouysse Grégory - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Volume 9

Auteur : Bouysse Grégory Ouvrage : Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Volume 9 Histoire du S.O.L, de...

Lire la suite

Wilcock David - La clé de la synchronicité Tome 1

Auteur : Wilcock David Ouvrage : La clé de la synchronicité Tome 1 L’intelligence invisible qui...

Lire la suite

Blanchet Adrien - Les trésors de monnaies romaines

Auteur : Blanchet Adrien Ouvrage : Les trésors de monnaies romaines Année : 1900 Lien de...

Lire la suite

Pégorier André - Les noms de lieu de la France

Auteur : Pégorier André Ouvrage : Les noms de lieu de la France Glossaire de termes dialectaux...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book