Acheter

Eduquer contre l’homophobie dès l'école primaire


Auteur : SNUipp-FSU
Ouvrage : Eduquer contre l’homophobie dès l'école primaire Des outils théoriques et pratiques pour avancer
Année : 2013

Lien de téléchargement : Eduquer_contre_l_homophobie_des_l_ecole_primaire.zip

Une prise de conscience de tous et de toutes. Michel Teychenné a été chargé par Vincent Peillon de rédiger un rapport sur les discriminations LGBT. Le ministre de l’éducation nationale m’a confié un rapport concernant la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre afin de mettre en place des actions et mesures concrètes pour les prochaines rentrées, à appliquer dans les écoles et des établissements. En septembre 2012, le Premier Ministre a chargé la ministre des droits des femmes de préparer, en liens étroits avec les ministres concernés, un plan national de lutte contre l’homophobie. C’est dans ce cadre que Vincent Peillon m’a chargé de ce rapport spécifique au ministère de l’éducation nationale. Le milieu éducatif n’est pas exempt d’actes homophobes et transphobes, qu’ils soient exercés ou subis par les élèves, leurs familles ou des adultes de la communauté éducative. L’école est le reflet de la société, et le récent débat sur le mariage pour les personnes de même sexe a montré que les relents homophobes étaient bien présents la société française. Les jeunes scolarisés et leurs familles sont concernés par la lutte contre les discriminations commises en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre. En effet, le taux de suicide des jeunes filles et garçons LGBT est très nettement supérieur à la moyenne des autres jeunes d’âge égal. La solitude et la pression sociale subies par ces jeunes sont souvent aggravées par l’homophobie vécue ou intériorisée, et peuvent parfois mener au suicide. Cette situation alarmante nécessite une prise de conscience de tous et de toutes, une politique volontariste de lutte contre toutes les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre portée par l’ensemble des acteurs éducatifs, syndicaux et associatifs. L’homophobie est un délit. Les préjugés, les idées fausses et la stigmatisation sont encore trop présents dans notre société. Dans le cadre de l’élaboration de mon rapport, je réfléchis à un certain nombre d’actions comme par exemple : la sensibilisation des personnels de l’éducation nationale à ces questions, depuis leur formation initiale, puis par la formation continue ; l’information et la formation des élèves ; le renforcement des partenariats avec les associations LGBT intervenant un milieu scolaire ; le nécessaire renforcement de la recherche universitaire sur toutes les questions qui touchent aux discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’ identité de genre dans le milieu scolaire. À partir de quel âge ? Le respect et le vivre-ensemble s’acquièrent dès le plus jeune âge. Bien sûr, en ce qui concerne les problématiques liées à la sexualité, il doit y avoir une progressivité avec l’âge. Je préconise d’en faire une priorité à partir du collège pour la lutte contre les discriminations LGBT. Mais le respect de l’autre et de la diversité des familles, la lutte contre les stéréotypes sexistes et la lutte contre les insultes homophobes sont des problématiques qui concernent aussi l’enseignement primaire. Mon rapport comprendra une synthèse des initiatives prises par les états, tant au niveau international que plus spécifiquement européen. En effet, la France est très en retard. Il y avait jusqu’à présent en France une forme de déni de la réalité et de la gravité des discriminations LGBT à l’école, une forme d’omerta qui était renforcée par une méconnaissance institutionnelle de ces problématiques – ce que j’analyse longuement dans mon rapport. Il faut saluer le travail accompli par les syndicats des personnels de l’éducation nationale qui, depuis maintenant neuf ans, ont mené au sein du collectif « éducation contre les LGBT-phobies en milieu scolaire et universitaire » un important travail de sensibilisation, de réflexion et de propositions. Le colloque que le SNUipp-FSU a organisé le 16 mai 2013 fait partie de cette démarche constructive et sérieuse. Un enjeu syndical. « Éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire »… Pourquoi une telle préoccupation de la part d’un syndicat d’enseignant-es ? Le SNUipp-FSU s’est construit sur des valeurs affirmées de transformation de l’école afin que le système scolaire forme des citoyens et des citoyennes libres, responsables, solidaires, respectueux les uns des autres. Dans la société française comme en Europe, depuis une vingtaine d’années, la lutte contre les discriminations s’est imposée comme levier indispensable de l’égalité des citoyens et des citoyennes. Les avancées législatives pour l’égalité des droits de toutes et de tous se traduisent petit à petit en de nouvelles exigences sociétales, comme les lois sur le handicap ou les mesures destinées à combattre les inégalités hommes/femmes dans tous les domaines. Même si les mentalités évoluent lentement et s’il reste beaucoup à faire, ces étapes constituent des symboles forts et laissent espérer des lendemains meilleurs. Toutes les discriminations présentent des volets communs, dans les manières de discriminer (la mise à l’écart, le harcèlement, l’injure, l’agression physique…) comme dans les effets sur les personnes discriminées (le mal-être pouvant aller jusqu’au suicide, l’isolement, l’échec scolaire pour les élèves…). En ce sens les campagnes récentes sur le harcèlement sont positives car elles mettent en évidence ce phénomène mal connu et souvent invisible, que l’institution scolaire ne peut pas tolérer. Pour autant, réagir à chaud ne suffit pas et la prévention par une éducation « appropriée » devrait s’attaquer aux causes des situations de discrimination. Nous savons aujourd’hui que ces mécanismes sont différents même si à leur base on trouve toujours la conviction que « l’autre n’est pas tout à fait égal ». Il est assez aisé sur un sujet qualifié de « difficile » de se retrancher derrière un discours général et consensuel sur la lutte contre les discriminations. Le SNUipp-FSU n’a pas choisi cette voie. Depuis 2004, il a créé une commission de lutte contre l’homophobie, avec l’objectif d’analyser et de comprendre ce qui se passe à l’école et de faire des propositions. Avec d’autre partenaires syndicaux et les parents d’élèves de la FCPE, le SNUipp-FSU a essayé de faire avancer l’idée que c’est très tôt, dès la maternelle, qu’il faut empêcher l’ancrage des comportements discriminatoires, des stéréotypes et de la violence. Il aura fallu attendre 2013 pour que cette évidence soit reprise dans les discours officiels. Comment est-il possible que l’insulte « pédé » soit la plus fréquente des cours de récréation et que, la plupart du temps, les enseignant-es n’en parlent pas ? De là est né le projet de s’intéresser à ce que font déjà les enseignantes et les enseignants, les équipes d’école, et de proposer des outils spécifiques, comme cela se fait en Belgique, au Pays-Bas ou au Canada. Les expérimentations qui se sont déroulées ont le plus souvent pris comme point de départ des ouvrages de littérature jeunesse. Elles ont toutes montré que parler de sujets difficiles n’était pas un problème pour les élèves, même très jeunes, mais pouvait l’être pour les adultes. Les réticences, la crainte de réactions de parents et d’un manque de soutien de la hiérarchie, des emplois du temps contraints par les « fondamentaux », la conviction de ne pas savoir faire, empêchent les enseignantes et les enseignants de consacrer un temps suffisant au débat, aux représentations diverses des uns et des autres. Car il ne s’agit pas de « prosélytisme » ni d’imposer une parole du maître qui dirait ce qui est bien (ce qui est néanmoins nécessaire dans le cadre des rappels à la loi) ; au contraire il est question d’apprendre aux élèves à interroger ce qu’ils pensent et à le confronter aux autres, à entendre que d’autres ont des idées différentes, à apprendre à penser par eux-mêmes. La preuve est faite qu’on peut réaliser des choses à l’école. Les textes qui le permettent existent. Évidemment l’âge des élèves impose de traiter les questions différemment, que ce soit l’injure, les familles, les relations amoureuses, les stéréotypes de sexe. Il sera sans doute nécessaire à l’avenir que ces questions soient prises en main, collectivement, par les équipes d’école. Il en est de même des questions de harcèlement et de violence, de surveillance dans l’ensemble des locaux scolaires, des recoins de la cour de récréation jusqu’aux toilettes. D’autres sujets s’imposeront d’eux-mêmes à la réflexion collective : l’accueil des parents de même sexe, les programmes scolaires, le « coming out naturel » des enseignantes et des enseignants des écoles primaires, etc. Les textes, les discours et les incitations ne suffisent pas à manifester une volonté politique. Les enseignantes et les enseignants doivent se sentir légitimes à aborder des sujets tels que l’homosexualité et l’homophobie dans leur classe. Pour cela un discours clair et convaincu de tous les échelons hiérarchiques est nécessaire. Il doit s’accompagner d’une formation spécifique et obligatoire des enseignant-es et de la mise à disposition d’outils. Le document en ligne sur le site du SNUipp-FSU comprend un ensemble de textes d’information, des ressources, ainsi qu’une vingtaine de préparations pédagogiques. Ces dernières ne sont bien sûr pas à suivre à la lettre. Elles fournissent des pistes qu’il est possible d’exploiter en fonction de la classe et des élèves. À chaque enseignant-e de se les approprier. En présentant ces outils le SNUipp-FSU a l’ambition de prouver qu’éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire, c’est possible et nécessaire ! Une petite pierre sur le chemin pour rendre les citoyens du XXIe siècle plus libres, plus égaux, plus fraternels. ...

3704 lectures

Voir aussi

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Villard Pierre - Voyage au bout de Céline

Auteur : Villard Pierre Ouvrage : Voyage au bout de Céline Sur les traces de Louis-Ferdinand Céline...

Lire la suite

Pierrat Jérôme - Une histoire du milieu

Auteur : Pierrat Jérôme Ouvrage : Une histoire du milieu Grand banditisme et haute pègre en France...

Lire la suite

Dusen Wilson Van - Ces voix qui vivent dans ma tête

Auteurs : Dusen Wilson Van - Marzinsky Jerry - Jagatic George - De Montréal Bernard - Tracy Serge -...

Lire la suite

Le Harfang - Volume 09 Numéro 02

Auteur : Le Harfang Ouvrage : Volume 09 Numéro 02 Année : 2020 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Saint-Yves d'Alveydre Joseph Alexandre - Mission des juifs Tome 2

Auteur : Saint-Yves d'Alveydre Joseph Alexandre Ouvrage : Mission des juifs Tome 2 Année : 1884...

Lire la suite

Saint-Yves d'Alveydre Joseph Alexandre - Mission des juifs Tome 1

Auteur : Saint-Yves d'Alveydre Joseph Alexandre Ouvrage : Mission des juifs Tome 1 Année : 1884...

Lire la suite

Bouysse Grégory - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Hors-série Français sous l'uniforme Allemand Partie 3

Auteur : Bouysse Grégory Ouvrage : Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Hors-série Français sous...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book