Acheter

Quelques lois concernant les femmes dans le judaïsme


Auteur : Anonyme
Ouvrage : Quelques lois concernant les femmes dans le judaïsme
Année : *

Lien de téléchargement : Quelques_lois_concernant_les_femmes_dans_le_judaisme.zip

ABRÉGÉ DES LOIS DE NIDDA (cf. Shulḥân ‘Ârûkh, Yôré Dé‘a183-200). Est nidda (au sens large) toute femme qui a un écoulement sanguin sortant de son vagin (règles (niddaau sens spécifique, dâwa), écoulement inhabituel (métrorragie) (zâva), etc.) jusqu’à sa purification. Tant qu’il n’y a pas eu depurification, même plusieurs semaines après la fin de l’écoulement, elle est toujours nidda. Les cultures traditionnelles moyen-orientales de lahaute Antiquité ont considéré la femme niddacomme très impure, lui imposant un éloignement strict de toutes ses activités domestiques habituelles. La regarder simplement était même jugé comme dangereux. Cette distanciation arbitrairement imposée était une source d’humiliation et de souffrance inutiles chez la femme. Pour compenser cet éloignement exagéré, et pour se différencier de la culture idolâtre environnante, la Tôrainstitue pour la niddades rapprochements permis en codifiant son impureté vis-à-vis du monde, et en statuant que seul son vagin est interdit à la jouissance de son mari, pas le reste de son corps. Les Rabbins sont ensuite venus établir une barrière (gâdér) autour de ces interdictions bibliques afin de ne pas arriver à les transgresser facilement. La femme niddacomporte deux sortes d’impureté : 1. La “grande impureté” (ṭum’a ḥamûra) – la ṭum’ade niddabiblique per se– qui rend impur toute personne, aliment (solide ou liquide) ou objet qu’elle touche (neghî‘a), sur lequel elle s’assoit (mishkâv) (même sans contact direct, comme à travers un matelas), ou qu’elle déplace (hasséṭ) (même sans le toucher directement, comme à l’aide d’un bâton) ; et 2. La “petite impureté” (ṭum’a qalla) – celle de son vagin vis-à-vis de son époux. De nos jours, les lois bibliques concernant la “grande impureté” de niddane s’appliquent plus, par consensus général depuis la destruction du Temple, à l’instar des autres catégories d’impureté (telle celle du mort (mét), du “rampant” (shèreṣ), du lépreux (meṣorâ‘), etc.). Être ou non niddapour une femme est donc essentiellement pertinent vis-à-vis des rapports intimes avec son mari. Ainsi, le mari qui a eu des rapports sexuels (anaux) avec sa femme nidda, indépendamment du fait qu’il ait éjaculé ou non, est appelé bô‘él nidda: il est impur, et doit procéder à une purification rituelle (traditionnellement en se versant sur le corps au moins 9 qabbîm (environ 20 litres)) avant de pouvoir prier ou étudier la Tôra. ...

4250 lectures

Voir aussi

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Troupeau Housay Jean - 1789-1940 La clef du drame

Auteur : Troupeau Housay Jean Ouvrage : 1789-1940 La clef du drame Année : 19** Lien de...

Lire la suite

Malglaive Gabriel - Juif ou français

Auteur : Malglaive Gabriel Ouvrage : Juif ou français Aperçus sur la question juive Année : 1942...

Lire la suite

Hitler Adolf - Les responsabilités de Roosevelt

Auteur : Hitler Adolf Ouvrage : Les responsabilités de Roosevelt Année : 1941 Lien de...

Lire la suite

Ahnenpass - Le principe racial

Auteur : Ahnenpass Ouvrage : Le principe racial Année : 19** Lien de téléchargement :...

Lire la suite

La triscèle absolue

Auteur : www.runes.ch Ouvrage : La triscèle absolue Ordine in massa confusa ou cosmorunogénèse, la...

Lire la suite

Faye Guillaume - L'Occident comme déclin

Auteur : Faye Guillaume Ouvrage : L'Occident comme déclin Année : 1984 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Galtier-Boissière Jean - Mon journal pendant l'Occupation

Auteur : Galtier-Boissière Jean Ouvrage : Mon journal pendant l'Occupation Année : 1944 Lien de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book