Auteur : De Gobineau Joseph-Arthur (Comte)
Ouvrage : Voyage à Terre-Neuve
Année : 1861

Lien de téléchargement : De_Gobineau_Joseph-Arthur_-_Voyage_a_Terre-Neuve.zip

Les anciens personnifiaient tout : vices, vertus, actions, pensées, fleuves et montagnes. Aucune idée ne se trouvait sans un corps à sa portée que, bon gré mal gré, le goût d'alors lui faisait revêtir. C'était une population fantastique en promenade perpétuelle à travers les imaginations humaines. Si l'on voulait aujourd'hui se conformer à cette mode qui n'est ni pire qu'une autre ni plus déraisonnable, on pou1·rait dire que rien ne s'y prête mieux que l'idée des différentes régions de.là terre. Par exemple, l'lndoustan, fastueux dans sa végétation, opulent dans ses édifices, merveilleux dans son ciel, majestueux dans ses fleuves, mais amolli par tant de magnificences, et ayant à peine la force de les porter, se représente aisément à la pensée, sous l'aspect du jeune Bacchus indien, à la chevelure noire, bouclée et parfumée, surchargée de pampres, voilant son corps efféminé sous une peau de panthère, soutenant, plutôt qu'il ne l'agite, son thyrse d'or; succombant, ployé sous une ivresse endormie. ...