Auteur : Copin-Albancelli Paul
Ouvrage : Le Boulangisme du peuple
Année : 1891

Lien de téléchargement : Copin-Albancelli_Paul_-_Le_Boulangisme_du_peuple.zip

« Et moi, je n'étais donc pas honnête!... » C'est ainsi que s'exclamait un paysan s'indignant à la lecture de quelques-unes des horreurs sous lesquelles on a essayé d'accabler, pendant ces derniers mois, tout ce qui, de près ou de loin, a touché au boulangisme. Combien de millions de citoyens qui ont combattu avec le grand parti anti-opportuniste actuellement vaincu et qui, s'ils étaient moins intimidés par leur défaite, pourraient, eux aussi, dire bien haut et avec une formidable unanimité : « Et moi, je n'étais donc pas honnête ! » C'est faire une bonne œuvre que de défendre et de venger l'honneur de tous ces braves gens. Depuis un an, on n'a été occupé qu'à salir autant qu'on a pu, par des révélations, les unes à moitié vraies, les autres tout à fait calomnieuses, tous ceux qui ont dirigé le grand mouvement national qui a failli submerger le parti opportuniste tout entier. On a essayé de les représenter comme autant de fourbes, d'ambitieux, de traîtres, de vendus. Sur ce sujet, vainqueurs et vaincus, — certains de ceux-ci, du moins, — ont l'air de s'être donné le mot. Il semblerait que les uns et les autres ont pris à tâche de se déshonorer, les premiers en se vautrant dans une orgie d'insultes, les seconds en se refusant à supporter clignement leur mauvaise fortune. ...