Ayroles Jean-Baptiste-Joseph - Jésus-Christ Roi


Auteur : Ayroles Jean-Baptiste-Joseph
Ouvrage : Jésus-Christ Roi Point culminant de la mission de Jeanne d'Arc
Année : *

Lien de téléchargement : Ayroles_Jean-Baptiste-Joseph_-_Jesus-Christ_Roi.zip

Tous les saints se sont efforcés de reproduire de plus près possible le modèle de tous les prédestinés, L’HOMMEDIEU. Il est la voie, la vérité et la vie (Jean, XIV, 6). Il est vrai de dire cependant que chacun d’eux par ses oeuvres, son genre de vie, ses écrits, est appelé à mettre en plus vif relief quelqu’un des traits de Son adorable figure. Saint Athanase est l’invincible athlète de Son éternelle consubstantialité, saint Augustin le défenseur de la nécessité de Sa grâce ; dans saint François d’Assise nous admirons des reflets plus vifs de Sa pauvreté et de Son crucifiement ; aucun plus que saint François de Sales ne nous fait remonter à Sa douceur et à Sa suavité ; Sa compassion pour les malheureux éclate dans saint Vincent de Paul ; Son zèle pour la gloire de Son Père et le salut des âmes dans saint Ignace de Loyola. La Pucelle a été suscitée pour attester par un miracle patent la présence de L’HOMME-DIEU, au sein de l’humanité, roi et suprême législateur, roi non pas seulement des particuliers et des individus, mais aussi des peuples et des nations. Ni ordre ni paix en dehors de Sa loi. C’est la raison de cette existence unique dans les annales humaines qui est l’histoire de la Pucelle. Par l’enfant que les saintes appelaient PUCELLE, fille de Dieu (Vraie Jeanne d’Arc, V, 251), L’HOMME-DIEU apparaît, non pas au fond d’un monastère, non pas dans une vie d’un rayonnement restreint, Il se place en plein courant des événements politiques, relève un grand royaume abattu, abat un vainqueur qui se regardait comme assuré de sa conquête. Le retentissement en fut tel que, selon la parole d’un contemporain, tous les royaumes chrétiens en furent dans la stupeur, et, que dans une lettre aux princes chrétiens, la cour d’Angleterre disait que presque tout l’univers avait ouï parler de l’instrument par lequel Il opérait le miracle1. Nous avons indiqué avec quelle opportunité, Il faisait cette manifestation. En se faisant Fils de l’homme, le Fils de Dieu est devenu le chef de l’humanité. L’humanité Lui appartient non seulement en tant que Dieu, mais aussi en tant qu’Homme : elle Lui appartient par droit d’excellence, par droit de conquête, et aussi parce que Son Père la Lui a donnée en apanage. Je Te donnerai les nations en héritage ; les limites de la terre seront les limites de Ton domaine ; tel est d’après le prophète royal le langage que le Père tient au Christ, et le Fils dit de son côté : J’ai été constitué Roi sur la montagne de SION pour y promulguer la loi de Mon Père… Rois, comprenez ; Juges de la terre, instruisezvous (Ps. 11, Qare fremuerunt gentes). Monarchie, Aristocratie, République, tout cela peut être légitime, mais tout cela est secondaire. Au-dessus de ces formes changeantes, il est une constitution supérieure, la loi divine promulguée par L’HOMME-DIEU. Vouloir établir la justice, l’ordre, la paix en dehors de cette constitution, c’est vouloir bâtir en dehors de lois de l’équilibre, demander aux buissons de produire des raisins, aux climats du pôle de faire mûrir l’orange et la grenade. Le Moyen-Age, quoiqu’en pratique il s’en soit profondément écarté, avait reconnu le principe. La Chrétienté, c’était Jésus-Christ Roi commun des peuples dont elle se composait, sa loi, leur loi première, règle de la conduite privée, des rapports sociaux, politiques, internationaux. C’était l’idéal ; idéal, il faut le répéter, bien souvent oublié dans la conduite, profondément méconnu dans les actes par les individus et par leurs chefs ; mais tant qu’il n’était pas renié, il ménageait souvent d’éclatantes réparations, et il excitait au sein des foules, contre les transgressions criantes, de saines et vengeresses réprobations. C’est ce qu’avait compris un publiciste protestant, M. Cherbuliez, quand il écrivait dans la Revue des deux Mondes du 1er août 1890 : «Quoiqu’en disent les libres-penseurs et quoique ils en aient, cette plante (Jeanne d’Arc) est née dans l’Eglise du Moyen-Age, elle en est un produit naturel». Naturel, en ce qu’elle confirme par le miracle le principe auquel le Moyen-Age doit tout ce qu’il a de grand, d’héroïque, de beau, Jésus-Christ Roi ; naturel, en ce que dans la personne de la Vénérable, Jésus-Christ nous montre ce qu’Il communique de charmes, de grandeur, de noblesse, de simple et de magnanime tout ensemble, aux plus humbles de Ses rachetés, sans autre formation que celle de Ses enseignements. L’HOMME-DIEU apparaît ainsi au seuil de l’âge moderne, au moment où se produisait la poussée qui devait aboutir à l’époque où Il serait traité comme l’ennemi, et, dans la mesure où Il le permet à ces mêmes ennemis, où l’on s’efforcerait de Le bannir de la société politique, civile, domestique, du coeur de l’enfance elle-même. Tout dans la vénérable se rapporte à ce point culminant, sa vie entière, et jusqu’au jour de sa naissance. ...

You might also like

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Rosenberg Alfred - L'esprit technique

Auteur : Rosenberg Alfred Ouvrage : L'esprit technique Extrait de The track of the jew through the...

Lire la suite

Oliver Revilo Pendleton - Le grand échec

Auteur : Le grand échec Ouvrage : Le grand échec Année : 1989 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Oliver Revilo Pendleton - Une religion pour les aryens

Auteur : Oliver Revilo Pendleton Ouvrage : Une religion pour les aryens Année : 19** Lien de...

Lire la suite

Rushton John Philippe - La race est-elle une construction taxonomique valide ?

Auteur : Rushton John Philippe Ouvrage : La race est-elle une construction taxonomique valide ?...

Lire la suite

Evola Julius - Elements pour une éducation raciale

Auteur : Evola Julius Ouvrage : Elements pour une éducation raciale Année : 1941 Lien de...

Lire la suite

Eckart Dietrich - Le bolchevisme de Moïse à Lénine

Auteur : Eckart Dietrich Ouvrage : Le bolchevisme de Moïse à Lénine Année : 1923 Lien de...

Lire la suite

Hitler Adolf - Une lettre à Adolf Gemlich

Auteur : Hitler Adolf Ouvrage : Une lettre à Adolf Gemlich Le premier document politique d’Adolf...

Lire la suite

Zemmour Eric - Mélancolie française

Auteur : Zemmour Eric Ouvrage : Mélancolie française Année : Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Zemmour Eric - Le premier sexe

Auteur : Zemmour Eric Ouvrage : Le premier sexe Année : 2006 Lien de téléchargement :...

Lire la suite




Histoire Ebook
HISTOIRE EBOOK
Recension d'ouvrages rares et interdits