Auteur : Céline (Destouches Louis Ferdinand)
Ouvrage : Février 1944 La prophétie de Louis-Ferdinand Céline
Année : 1944

Lien de téléchargement : Celine_-_Fevrier_1944_La_prophetie_de_Louis-Ferdinand_Celine.zip

C’est une scène d’anthologie, digne des « tontons flingueurs » : Benoist-Méchin (secrétaire d’Etat dans le régime de Vichy), Drieu La Rochelle, Louis-Ferdinand Céline (écrivains français) et un ami de ce dernier (Gen Paul, artiste-peintre) se trouvent dans les locaux de l’ambassade d’Allemagne à Paris, en février 1944. Les quatre Français ont été invités à dîner par l’ambassadeur allemand, Otto Abetz, et la conversation aborde les sujets politiques. Abetz essaye de convaincre les Français que les reculs allemands ne sont que momentanés : « Nous reculons pas à pas en nous cramponnant au terrain… chaque minute ainsi gagnée est utilisée au maximum (…) Les usines tournent à plein… notre production de guerre augmente d’une façon vertigineuse… cette augmentation n’est pas seulement quantitative, mais qualitative. Nos nouveaux chars Super-Tigre surclassent de loin les T-34 russes et les Sherman américains. En ce qui concerne l’aviation, notre supériorité est plus grande encore ». – « C’est la forge des Nibelungen ! », remarque Drieu, mi-ironique. Abetz, un peu vexé, continue à développer ses arguments techniques et fait allusion aux « armes nouvelles ». A ce moment Benoist-Méchin décrit L-F. Céline, qui se trouve assis juste en face de lui. ...