Auteur : Faye Guillaume
Ouvrage : L'Occident comme déclin
Année : 1984

Lien de téléchargement : Faye_Guillaume_-_L_Occident_comme_declin.zip

Cosmopolis : l'Occident comme non-lieu. La vieille tradition se trompe : l'Occident n'est plus européen, et l'Europe n'est plus l'Occident Dans sa marche vers l'ouest, le soleil de notre civilisation s'est terni. Parti d'Hellade, investissant l'Italie, puis l'Europe occidentale, puis l'Angleterre, et enfin, ayant traversé les mers, s'étant installé en Amérique, le centre de l'« Occident» s'est lentement défiguré. Aujourd'hui, comme le comprit Raymond Abellio, c'est la Californie qui s'est instaurée comme épicentre et comme essence de l'Occident Terre pacifiée des bords du Pacifique, elle est le symbole de ce bonheur où meurt notre civilisation; terre de la fin de l'histoire, et terre hollywoodienne du simulacre, elle marque l'asymptote qui monte jusqu'à la folie, de la société marchande, de la société du spectacle, et du cosmopolitisme. L'Occident alors, dans un mouvement planétaire qui est d'ailleurs déjà commencé, continuera sa marche vers l'Ouest en installant son centre là où il se prépare déjà, dans l'extrême-est, dans les archipels de l'Océan pacifique, du coté du Japon et des Indes orientales ... C'est la reversion absolue du mouvement de traversée des mers parti d'Europe au XVI< siècle ... L'Occident donc, devient « quelque chose» de planétaire. Il se présente comme un ensemble flou fait de réseaux de décisions, de zones territoriales dispersées, de blocs culturels et humains répartis dans tous les pays. ...