Figuier Louis - L'alchimie et les alchimistes


Auteur : Figuier Louis
Ouvrage : L'alchimie et les alchimistes Essai historique et critique sur la philosophie hermétique
Année : 1880

Lien de téléchargement : Figuier_Louis_-_L_alchimie_et_les_alchimistes.zip

PREFACE. MALGRE le profond discrédit dans lequel elle est tombée depuis la fin du dernier siècle, l’alchimie n’a pas perdu le privilège d’éveiller la curiosité et de séduire l’imagination. Le mystère qui l’enveloppe, le côté merveilleux que l’on prête à ses doctrines, le renom fantastique qui s’attache à la mémoire de ses adeptes, tout cet ensemble à demi voilé de réalités et d'illusions, de vérités et de chimères, exerce encore sur certains esprits un singulier prestige. Aussi, depuis Aurélius Augurelle, qui composa, en 1514, son poème latin Chrysopoïa jusqu’à l’auteur de Faust, les poètes et les faiseurs de légendes n’ont pas manqué d’aller puiser à cette source féconde, et l’imagination a régné sans partage dans ce curieux domaine, dont les savants négligeaient l’exploration. L’alchimie est la partie la moins connue de l’histoire des sciences. L’obscurité des écrits hermétiques, l’opinion généralement répandue que les recherches relatives à la pierre philosophale et à la transmutation des métaux ne sont qu’un assemblage d’absurdités et de folies, ont détourné de ce sujet l’attention des savants. On peut cependant écarter sans trop de peine les difficultés que le style obscur des alchimistes oppose à l'examen de leurs idées. Quant à l'opinion qui condamne tous leurs travaux comme insensés ou ridicules, sur beaucoup de points elle est fausse, sur presque tous elle est exagérée. L'alchimie fut-elle, d'ailleurs, le plus insigne monument de la folie des hommes, son étude n'en serait point encore à négliger. Il est bon de suivre l'activité de la pensée jusque dans ses aberrations les plus étranges. Détourner les yeux des égarements de l'humanité, ce n'est point la servir ; rechercher, au contraire, en quels abîmes a pu tomber la raison, c'est ajouter à l'orgueil légitime que ses triomphes nous inspirent. Disons enfin que l'alchimie est la mère de la chimie moderne ; les travaux des adeptes d'Hermès ont fourni la base de l'édifice actuel des sciences chimiques. Ces doctrines intéressent donc l'histoire des sciences autant que celle de la philosophie. L'ouvrage, ou plutôt l'essai que je soumets au jugement du public, a pour but d'attirer l'attention sur cette période de la science des temps passés. Voici l'ordre que j'ai cru pouvoir adopter pour la distribution des matières. La première partie est consacrée à un exposé analytique des opinions et des doctrines professées par les philosophes hermétiques. On y trouvera le tableau sommaire des travaux exécutés par les alchimistes pour la recherche de la pierre philosophale, et le résumé des principales découvertes chimiques qui leur sont dues. La seconde partie est une sorte d'étude historique où l'on essaye de fixer le rôle que l'alchimie a joué dans la société du moyen âge et de la renaissance, époque où, comme on le sait, elle exerça le plus d'empire sur les esprits. La troisième partie, intitulée Histoire des principales transmutations métalliques, est un résumé des événements étranges qui ont entretenu si longtemps en Europe la croyance aux doctrines de la science transmutatoire. On a eu soin de donner de chacun de ces faits, si merveilleux en apparence, l'explication qui paraît aujourd'hui la plus probable. La dernière partie, l'Alchimie au dix-neuvième siècle à pour but de montrer que les opinions alchimiques ne sont pas de nos jours complètement abandonnées, et de mettre en relief les motifs que quelques personnes invoquent encore pour les justifier. Nous nous faisons un devoir de signaler les sources auxquelles nous avons eu recours pour cette suite d'études. Le savant ouvrage de M. Hermann Kopp, Geschiste der Chemie, publié en 1844, nous a fourni des documents précieux pour ce qui se rapporte à l'exposition des travaux exécutes par les alchimistes dans la recherche de la pierre philosophale. Nous avons trouvé dans le livre, déjà ancien, de G, de Hoghelande, Historiae aliquot transmutationis metallicae, quelques récits intéressants de transmutations. Mais c'est principalement à l'ouvrage spécial sur l'histoire de l'alchimie, publié à Halle, en 1832, par Schmieder, professeur de philosophie à Cassel (Geschichte der Alchemie), que nous avons emprunté les renseignements les plus utiles pour les faits de ce genre. Composé par un partisan déclaré des idées alchimiques, le livre du professeur de Cassel est riche en documents puisés aux meilleures sources bibliographiques, et, en faisant la part des prédilections de l'auteur, nous avons pu tirer un parti utile des faits dont il a rassemblé les détails. Contrairement aux règles de la logique, qui veulent que l'on déduise les conclusions après les prémisses, contrairement à colles de l'algèbre, qui prescrivent de procéder du connu à l'inconnu, nous allons poser ici la conclusion générale qui découle du travail que l'on va lire, et énoncer dans toute sa netteté la pensée qui le domine. La conclusion générale de ce livre, la voici : L'état présent de la chimie empêche de considérer comme impossible le fait de la transmutation des métaux ; il résulte des données scientifiques récemment acquises et de l'esprit actuel de la chimie, que la transformation d'un métal en un autre pourrait s'exécuter. Mais, d'un autre côté, l'histoire nous montre que jusqu'à ce jour personne n'a réalisé le phénomène de la transmutation métallique. Ainsi la transmutation d'un métal en or est possible, mais on n'est pus en droit d'affirmer qu'elle n'ait jamais été réalisée. Telle est notre pensée nette et précise sur ce sujet tant débattu. Nous accueillerions avec satisfaction l'annonce de la découverte positive de la transmutation des métaux, mais voici le motif qui nous ferait accepter cette découverte avec joie. A l'expérimentateur heureux qui aurait réussi à transformer en or un métal étranger, nous adresserions cette prière, d'appliquer tout aussitôt son secret ou sa méthode à composer artificiellement du fer, ce dernier métal étant pour la société actuelle d'une toute autre importance, d'une toute autre utilité que l'or même. Pour les développements de l'agriculture et de l'industrie, pour l'accomplissement du travail public, en un mot pour le bonheur des sociétés, le roi des métaux c'est le fer, et non pas l'or. ...

You might also like

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Chateau-Jobert Pierre - La confrontation révolution contrerévolution

Auteur : Chateau-Jobert Pierre Yvon Alexandre Jean Ouvrage : La confrontation révolution...

Lire la suite

Kovalevskis Paula - Noritis Oskars - Goppers Mikelis - Lettonie Année de l'horreur

Auteurs : Kovalevskis Paula - Noritis Oskars - Goppers Mikelis Ouvrage : Lettonie Année de...

Lire la suite

Coudenhove-Kalergi Richard Nikolaus - Idéalisme pratique

Auteur : Coudenhove-Kalergi Richard Nikolaus (Rihyaruto Nikorausu Eijirō Kūdenhōfu-Karerugī...

Lire la suite

Rosenberg Alfred - L'esprit technique

Auteur : Rosenberg Alfred Ouvrage : L'esprit technique Extrait de The track of the jew through the...

Lire la suite

Oliver Revilo Pendleton - Le grand échec

Auteur : Le grand échec Ouvrage : Le grand échec Année : 1989 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Oliver Revilo Pendleton - Une religion pour les aryens

Auteur : Oliver Revilo Pendleton Ouvrage : Une religion pour les aryens Année : 19** Lien de...

Lire la suite

Rushton John Philippe - La race est-elle une construction taxonomique valide ?

Auteur : Rushton John Philippe Ouvrage : La race est-elle une construction taxonomique valide ?...

Lire la suite

Evola Julius - Elements pour une éducation raciale

Auteur : Evola Julius Ouvrage : Elements pour une éducation raciale Année : 1941 Lien de...

Lire la suite

Eckart Dietrich - Le bolchevisme de Moïse à Lénine

Auteur : Eckart Dietrich Ouvrage : Le bolchevisme de Moïse à Lénine Année : 1923 Lien de...

Lire la suite




Histoire Ebook
HISTOIRE EBOOK
Recension d'ouvrages rares et interdits