Auteur : Orwell George
Ouvrage : Ecrits politiques (1928-1949) Sur le socialisme, les intellectuels & la démocratie
Année : 1949

Lien de téléchargement : Orwell_George_-_Ecrits_politiques.zip

Préface. En donnant à lire au public francophone quarante-quatre textes de George Orwell jusqu’ici inaccessibles, ce recueil vient combler des lacunes importantes qui entravaient la connaissance de l’auteur de 1984 ; il fournit des raisons supplémentaires de reconnaître enfin en lui une figure de la gauche radicale et un penseur politique de premier plan. Outre Hommage à la Catalogne, la seconde partie du Quai de Wigan et les chroniques À ma guise, le lecteur francophone qui s’intéresse aux idées politiques d’Orwell dispose – depuis 2001 seulement – de quatre forts volumes d’Essais, articles et lettres, où, à côté d’autres plus littéraires, on trouve de nombreux textes politiques fondamentaux : « Le Lion et la Licorne », les « Lettres de Londres », « La politique et la langue anglaise », les essais sur Burnham, sur Koestler, et bien d’autres encore. Ces volumes sont la traduction de la large sélection de textes de « non-fiction » d’Orwell qui fut publiée, en 1968, par sa veuve, Sonia. Toutefois, comme le souligne Bernard Crick dans sa biographie de référence, Sonia Orwell « n’appréciait pas le positionnement politique d’Orwell, l’atténuant sans aucun doute lorsqu’elle se chargea de l’édition des Essais, articles et lettres » (GO, 685). Elle a ainsi écarté de sa sélection plusieurs articles à destination de lecteurs militants ou très politisés, comme les deux chapitres inclus dans le livre collectif La Trahison de la gauche, la conférence à la Fabian Society sur « Culture et démocratie », ou le bilan de trois années de gouvernement travailliste. De même, elle a laissé de côté la plupart des articles particulièrement radicaux de la période du « patriotisme révolutionnaire » (1941), quand Orwell estime qu’on ne mobilisera pas les énergies du peuple anglais contre Hitler sans chasser du pouvoir la vieille classe dirigeante et qu’il appelle les militants socialistes à s’engager comme lui dans la Home Guard pour transformer cette force de défense territoriale en une milice démocratique et politisée. En outre, en 1968, plusieurs articles n’avaient pas encore été retrouvés, d’autres, qu’Orwell a publiés anonymement, n’avaient pas été identifiés, et une partie de la correspondance restait à exhumer. Or, depuis la publication en 1998 par Peter Davison des monumentales Complete Works en vingt volumes, on dispose d’une édition de l’oeuvre d’Orwell à peu près exhaustive et quasi définitive dotée de tout l’appareil critique nécessaire. ...