Acheter

Philippe Marguerite - Les contes de Marc'harid Fulup


Auteur : Philippe Marguerite
Ouvrage : Les contes de Marc'harid Fulup
Année : 18**

Lien de téléchargement : Philippe_Marguerite_-_Les_contes_de_Marc_harid_Fulup.zip

Le trésor du Ménez-Bré. De Marguerite Philippe - la reine du folklore breton - vous apprendrez la véridique histoire de Gwenc’hlan, telle qu’elle se raconte aux « fileries » d’hiver, sous les chaumes. Il habitait, à l’entendre, le manoir de Rûn-ar-Goff, sur le versant occidental de la montagne. Son physique même n’était pas celui du commun des hommes. Il avait la tête mobile sur les épaules, et pour voir derrière lui n’avait pas besoin de tourner le corps. Ainsi, rien ne lui échappait : il avait les yeux partout à la fois. Il était comme le Ménez, qui, sans bouger, regarde les quatre coins du ciel. Au moral, pareillement, il possédait l’omniscience. Les autres mortels ne connaissaient les événements que lorsqu’ils se sont produits ; lui les voyait se mettre en marche. D’humeur taciturne, il se plaisait peu à la conversation des humains, mais il avait avec les animaux de longs colloques. Les corbeaux, avant de regagner leurs gîtes des bois, venaient, le soir, lui faire leur rapport, et les oiseaux de passage s’arrêtaient sur le rebord de sa croisée pour lui rendre compte de ce qu’ils avaient observé d’insolite sur leur parcours. Une année, il fut informé par eux qu’une horde innombrable de soudards saxons s’apprêtait à faire irruption sur nos côtes. Alors, dédaignant de répondre à ses gens qui le pressaient de questions, il revêtit son harnois de guerre, ceignit sa lourde épée qui, d’ordinaire, reposait étendue sous son traversin, et, toujours silencieux, le visage plus impénétrable encore que de coutume, se dirigea seul sur la montagne. Parvenu au sommet, il commença de brandir en l’air, tout autour de sa tête, sa flamberge, ahannant et se démenant avec une ardeur farouche, comme s’il eût eu affaire à des milliers d’assaillants invisibles. De l’aube au couchant, il ferrailla de la sorte, au grand soleil. Les coups se multipliaient si brusques et si rapides que, d’en bas, on eût dit un perpétuel jaillissement d’éclairs. Sur le soir seulement il cessa de batailler, puisa de l’eau de pluie dans le creux d’une roche et lava sa sueur. ...

1963 lectures

Voir aussi

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

La Bretagne réelle - 241 bis

Auteur : La Bretagne réelle Ouvrage : 241 bis Année : 1968 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Physiologie occulte

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Physiologie occulte Année : 1980 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Physiologie et thérapie

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Physiologie et thérapie En regard de la science de l’esprit Année...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Médicament et médecine

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Médicament et médecine A l'image de l'Homme Année : 1924 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Médecine et science spirituelle

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Médecine et science spirituelle Année : 1920 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Macrocosme et microcosme

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Macrocosme et microcosme Année : Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Duhamel Morvan - Les écrits en prison de Georges Albertini

Auteur : Duhamel Morvan Ouvrage : Les écrits en prison de Georges Albertini Année : 2014 Lien de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book