Auteur : Reynouard Vincent
Ouvrage : L'épouillage aux micro-ondes à Auschwitz A Auschwitz, les allemands avaient installé des appareils d'épouillage révolutionnaires et très coûteux pour préserver la vie des détenus...
Année : 2006

Lien de téléchargement : Reynouard_Vincent_-_L_epouillage_aux_micro-ondes_a_Auschwitz.zip

D'après la thèse officielle, Auschwitz aurait été un camp d'extermination où les détenus étaient condamnés soit à la mort immédiate, soit à la mort en quelques mois suite au travail épuisant, aux mauvais traitements, à la faim, au manque d'hygiène et de soins... Les archives ouvertes dans les années 90 par les Soviétiques démontrent le contraire. Entre autres, on découvre qu'à Auschwitz, les autorités allemandes avaient envoyé un médecin, le docteur Wirth, pour s'occuper de l'hygiène des détenus. Celui-ci remplit admirablement bien sa missions. Les archives renferment des copies de lettres demandant des aménagements et des amélioration des locaux existant, des analyses de pureté de l'eau etc. 110 000 analyses bactériologiques diverses avaient été retrouvées en 1997... Mais surtout, on découvre qu'à Auschwitz, les autorités avaient installé des appareils révolutionnaires et très coûteux qui épouillaient les vêtements grâce aux ondes courtes. A terme, ces appareils ultra-sophistiqués étaient destinés à remplacer les chambres de désinfection à gaz ou à air chaud. Tous ces documents anéantissent la thèse officielle selon laquelle Auschwitz aurait été un camp d'extermination. Voilà pourquoi on nous les cache depuis 1945. Découvrez-les en exclusivité dans cette brochure. ...