Auteur : Roy Christian
Ouvrage : Alexandre Marc et la jeune Europe 1904-1934 : L'ordre nouveau aux origines du personnalisme
Année : 1998

Lien de téléchargement : Roy_Christian_-_Alexandre_Marc_et_la_jeune_Europe.zip

Les Presses d'Europe sont heureuses d'annoncer la publication d'un ouvrage capital sur les sources du fédéralisme personnaliste. La thèse du jeune historien canadien Christian Roy, Alexandre Marc et la Jeune Europe 1904- 1934 : L'Ordre Nouveau aux origines du personnalisme (Montréal, McGill University, 1993), constitue la première biographie intellectuelle d'une figure marquante du mouvement européen, décédée en 2000. Elle couvre la période de formation d'Alexandre Marc de sa naissance en Russie en 1904 à l'apogée en 1934 de son mouvement appelé Ordre Nouveau (sans rapport aucun avec l'usage de ce terme dans certains milieux d'extrême droite), où seront développés les premiers jalons d'un personnalisme français. Marc reprendra après la guerre cette doctrine, déjà élaborée dans tous ses traits essentiels, dans d'autres groupements qu'il créera en vue d'instaurer un fédéralisme intégral en Europe (notamment le Centre international de Formation européenne). L'originalité de la thèse de Christian Roy est de présenter la doctrine d'Ordre Nouveau avant tout comme la première forme reconnaissable du personnalisme français. Depuis le début du XXe siècle, le terme de personnalisme a désigné un certain nombre d'écoles de pensée en philosophie et en théologie. Dans le contexte français, il est surtout connu pour l'écho qu'il a rencontré depuis les années 30 dans l'aile progressiste du monde catholique, autour d'Emmanuel Mounier - et de sa revue Esprit -et de Jacques Maritain. Les recherches historiques de C. Roy démontrent cependant que, dans son acception moderne, existentielle et politisée, le personnalisme français n'est pas né au sein du milieu catholique, mais bien en dehors de lui, dans le mouvement Ordre Nouveau, l'un des plus représentatifs d'une jeune génération d'intellectuels engagés, « les nonconformistes des années 30 ». Les archives d'Alexandre Marc ont ainsi permis à Christian Roy de relater sous un angle entièrement nouveau l'histoire des sources et des premiers pas du personnalisme français. ...