Auteur : Villanueva Medina Salvador
Ouvrage : Preuves d'une civilisation sur la planète Vénus
Année : 1989

Lien de téléchargement : Villanueva_Medina_Salvador_-_Preuves_d_une_civilisation_sur_la_planete_Venus.zip

Il est scientifiquement possible pour des êtres sur un plan matériel de vivre dans une atmosphère sur une autre planète qui serait trop chaude ou fatale chimiquement aux humains de la Terre, en construisant des bases souterraines ou des cités avec air-conditionné et protégées des éléments de la surface. Il est aussi tout à fait réalisable de créer, sur la surface d'autres planètes, des dômes avec une climatisation générant une atmosphère artificielle identique à celle de la Terre. Les scientifiques américains admettent qu'ils ont déjà la technologie et les plans pour créer ces bases sur Mars ou sur la Lune. Par conséquent, des extraterrestres possédant la technologie supérieure pour créer les OVNI en forme de disque qui sont détaillés dans des douzaines de photos et documents dans les fichiers du Projet Bluebook que l'U.S. Air Force a publiés, peuvent logiquement posséder la science avancée pour créer de telles bases sur la surface de Vénus. Les physiciens William Plummer et John Strong ont établi que Vénus pouvait avoir de grandes zones ayant des températures supportables. Les régions proches des pôles vénusiens nord et sud seraient beaucoup plus froides que les zones examinées par les sondes spatiales. En outre, selon le professeur Alexander Lebedinsky d'Union Soviétique, dans les données dissimulées par le complexe du Pentagone des Etats-Unis, la température usuelle de surface d'une bonne partie de Vénus doit être environ de 43 degrés Celsius, bien que les mesures "radioélectriques" aient indiquées 700 degrés ou plus. Des observations similaires peuvent être faites sur les surfaces relativement froides des tubes de gaz qui sont utilisés dans les enseignes au néon, parce que l'équivalent radio-électrique de ces tubes est effectivement de plusieurs centaines de degrés ! ...