Shahak Israël - Histoire juive - Religion juive


Auteur : Shahak Israël
Ouvrage : Histoire juive - Religion juive
Année : 1994

Lien de téléchargement : Shahak_Israel_-_Histoire_juive_-_Religion_juive.zip

Un jour, vers la fin des années 50, ce bavard de classe internationale, historien à ses heures, qu'était John Kennedy me racontait les débuts de la campagne présidentielle de Truman en 1948 : cela s'annonçait mal, tout le monde ou presque l'avait lâché ; c'est alors qu'un sioniste américain lui apporta une valise bourrée de deux millions de dollars, directement dans son train électoral. « Voilà pourquoi nous avons reconnu Israël avec une telle vitesse ! » Je n'étais pas plus que Kennedy un antisémite (à la différence de son père et de mon aïeul) : pour nous, ce n'était qu'une boutade de plus sur Truman et sur la sérénissime corruption du monde politique américain. Malheureusement, la reconnaissance précipitée de l'État d'Israël a eu pour conséquence quarante-cinq années de tohu-bohu meurtrier, et l'anéantissement de l'espérance des compagnons de route du sionisme : l’avènement d'un État pluraliste, qui tout en demeurant la patrie de sa population indigène de musulmans, chrétiens et juifs, serait devenue aussi la patrie d'immigrants juifs pacifiques d'Europe et d'Amérique, y compris la patrie de ceux qui affectaient de croire que le grand agent immobilier des cieux leur avait attribué à perpétuité les terres de Judée et de Samarie. La plupart des immigrants étant de bons socialistes d'Europe, nous supposions qu'ils n'admettraient pas la transformation du nouvel État en une théocratie, et que les natifs de Palestine pourraient vivre avec eux en égaux. Il ne devait pas en être ainsi. Je ne reviendrai pas sur les guerres et les affres de cette malheureuse région du monde. Ce que je tiens à dire, c'est que la vie politique et intellectuelle des États-Unis d'Amérique a été empoisonnée par la création précipitée d'Israël. Qui se serait attendu que notre pays en devienne le grand protecteur ? Jamais, dans l'histoire des États-Unis, une minorité n'a soutiré autant d'argent au contribuable américain pour l'investir dans son “foyer national”. C'est comme si nous avions dû financer une reconquête par le pape de ses anciens États, sous prétexte qu'un tiers de l'électorat américain est catholique. Une telle idée aurait évidemment déchaîné une tempête de protestations et le Congrès aurait dit non. Or, le fait est qu'une petite minorité religieuse (moins de 2 %) a acheté ou intimidé 70 sénateurs, soit les deux tiers requis pour invalider un (très éventuel) veto présidentiel, et ce avec le soutien entier des médiats* . Dans un sens, j'admire la façon dont ce lobby a obtenu qu'au fil des années, des milliards de dollars soient détournés pour faire d'Israël un “rempart contre le communisme” — alors que ni celui-ci, ni l'URSS, ne se sont jamais vraiment affirmés dans la région. Mais l'ancienne amitié qui nous liait au monde arabe a été brisée, et il s'est retourné contre nous. Voilà tout le résultat auquel les États-Unis, quant à eux, sont parvenus. Parallèlement, les fausses informations, voire les mensonges impudents sur ce qui se passe au Moyen-Orient, se sont multipliés et enracinés ; et la principale victime en est — outre le contribuable américain — l'ensemble des juifs des États-Unis, constamment bousculés par les Begin, les Shamir et autres terroristes professionnels. Pis encore, à quelques honorables exceptions près, les intellectuels juifs des États-Unis ont abandonné leurs positions libérales en faveur d'alliances démentielles avec la droite chrétienne (antisémite, qui plus est) et le “complexe militaro-industriel”. L'un d'eux a carrément écrit en 1985 que si les juifs, lors de leur arrivée sur la scène américaine, « ont trouvé dans l'opinion publique libérale et chez les hommes politiques libéraux plus de sympathie, plus de compréhension pour leurs préoccupations», désormais il est dans leur intérêt de s'allier avec les protestants intégristes. En effet, « à quoi servirait aux juifs de s'accrocher dogmatiquement, hypocritement, à leurs opinions des premières années ? » La gauche américaine s'est alors divisée, et ceux d'entre nous qui critiquaient nos anciens camarades juifs pour leur opportunisme mal inspiré se sont vus sans tarder affublés des épithètes rituelles d'“antisémite” ou de “juif animé par la haine de soi”. Heureusement, la voix de la raison est bien vivante, notamment en Israël. À Jérusalem, Israël Shahak ne cesse d'analyser non seulement la sinistre politique d'Israël aujourd'hui, mais le Talmud lui-même et l'influence de toute la tradition rabbinique sur un petit État, que la droite religieuse compte transformer en une théocratie réservée aux seuls juifs. Cela fait des années que j'apprécie Shahak : son esprit satirique face aux absurdités où s'empêtre toute religion qui cherche à rationaliser l'irrationnel ; la sagacité avec laquelle il décèle les contradictions textuelles. C'est un plaisir de lire ses pages sur Maimonide, grand médecin et philosophe, et grand pourfendeur de gentils. Inutile de le dire, les autorités israéliennes, quant à elles, n'apprécient pas du tout Shahak. Mais que faire contre un docteur, professeur de chimie à la retraite, né à Varsovie en 1933, qui a passé son enfance dans le camp de concentration de Belsen, est arrivé en Israël en 1945, a servi dans l’armée, et n'est même pas devenu marxiste quand c'était à la mode ? Shahak est toujours resté un humaniste, un adversaire irréductible de l'impérialisme, qu'il soit imposé au nom du Dieu d'Abraham ou de George Bush. Il s'attaque également, avec beaucoup d'humour et d'érudition, à la veine totalitaire du judaïsme. Tel un Thomas Paine d'une haute culture, Shahak illustre à la fois la perspective qui s'ouvre à nous et notre long passé. Entre les deux, année après année, il poursuit son raisonnement. Ceux qui l'écoutent en deviennent certainement plus avisés et — oserai-je le dire ? — meilleurs. Shahak est le dernier en date, sinon le dernier tout court, des grands prophètes. ...

You might also like

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Faits et documents - 503

Auteur : Faits et documents Ouvrage : 503 Année : 2022 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Nexus - 127

Auteur : Nexus Ouvrage : 127 Année : 2020 Lien de téléchargement : Nexus_-_127.zip Le plus...

Lire la suite

Nexus - 126

Auteur : Nexus Ouvrage : 126 Année : 2020 Lien de téléchargement : Nexus_-_126.zip Le plus...

Lire la suite

Nexus - 124

Auteur : Nexus Ouvrage : 124 Année : 2019 Lien de téléchargement : Nexus_-_124.zip Magazine...

Lire la suite

Nexus - 125

Auteur : Nexus Ouvrage : 125 Année : 2019 Lien de téléchargement : Nexus_-_125.zip Le plus...

Lire la suite

Nexus - 123

Auteur : Nexus Ouvrage : 123 Année : 2019 Lien de téléchargement : Nexus_-_123.zip Magazine...

Lire la suite

Nexus - 121

Auteur : Nexus Ouvrage : 121 Année : 2019 Lien de téléchargement : Nexus_-_121.zip Magazine...

Lire la suite

Nexus - 122

Auteur : Nexus Ouvrage : 122 Année : 2019 Lien de téléchargement : Nexus_-_122.zip Magazine...

Lire la suite

Nexus - 120

Auteur : Nexus Ouvrage : 120 Année : 2019 Lien de téléchargement : Nexus_-_120.zip Magazine...

Lire la suite




Histoire Ebook
HISTOIRE EBOOK
Recension d'ouvrages rares et interdits