Auteur : Cécile Jean-Jacques
Ouvrage : Le renseignement français à l'aube du XXe siècle
Année : 1998

Lien de téléchargement : Cecile_Jean-Jacques_-_Le_renseignement_francais_a_l_aube_du_XXe_siecle.zip

Avant-propos. Pourquoi un ouvrage sur le renseignement français juste avant le nouveau millénaire ? N'est-ce pas une démarche inutile au vu des travaux effectués dans le domaine ces dernières années ? Par exemple, après la publication d'un ouvrage aussi bien documenté que celui de Francis Zamponi, que peut-on dire au sujet des Renseignements Généraux qui n'ait déjà été écrit ? En une phrase, le livre que vous, lecteur, avez maintenant dans les mains n'est-il pas un « bouquin » de trop, tout juste bon à dormir sur les rayonnages d'une bibliothèque que l'on imagine bien fournie ? Certes non. Observons tout d'abord que, si la seule justification de ces pages se limitait au repère temporel du changement de siècle tout proche, alors elles n'auraient pas été écrites. A part - peut-être - quelques problèmes informatiques à résoudre, sans doute le 1er janvier 2000 n'apportera-t-il aux espions français pas grand chose de plus que le 31 décembre 1999. Bref, charnière il y a certes mais cette charnière-là n'est pas exclusivement l'affaire du calendrier des Postes. En effet, il y a avant tout changement d'époque et les premières mesures décidées en vue d'adapter l'outil français de renseignement commencent à porter leurs fruits. Hier structurés pour contenir les visées expansionnistes du communisme mondial, les organismes spécialisés se sont trouvés dans l'obligation de repenser leurs structures ainsi que leurs missions pour continuer à tenir leur place dans un monde devenu multipolaire et soumis à une évolution rapide. Cette nécessité bien comprise, dans quelles conditions s'est déroulée cette adaptation ? Quelles en sont les premières conséquences ? ...